Livraison gratuite avec achat de 60$ et plus partout au Québec.

La plantation Handunugoda, Sri Lanka

Le Sri Lanka, l’ île du thé !

Le thé de Ceylan est reconnu dans le monde entier pour sa grande qualité. Cette ancienne colonie britannique se fait un honneur de produire un thé digne de la monarchie et destiné au marché Européen.  Cette île du thé maintenant indépendante, continue de produire des thés de gLe thé de Ceylan est reconnu dans le monde entier pour sa grande qualité. Cette ancienne colonie britannique se fait un honneur de produire un thé digne de la monarchie et destiné au marché Européen.  Cette île du thé maintenant indépendante, continue de produire des thés de grande qualité pour préserver sa renommée mondiale.  Les grands connaisseurs de thé reconnaissent le Ceylon Tea.  Vous retrouverez sur l’ïle plusieurs élévations de cultures.   La plantation Handunugoda est située au sud de l’ïle sur des terres appelés “low-grown”. Celles-ce sont réputées pour produire des thés plus charpentés et foncés en tasse. Son terroir contenant de minuscules particules de saphir et de rubis, est unique et la température tropicale est égale toute l’année. Au Sri Lanka, la plupart des thés sont issus du grade O.P. (Orange Pekoe) c’est-à-dire contenant des feuilles entières de moyen calibre.   Quand un "B" se glisse dans le grade,cela signifie que la feuille a été volontairement brisée. Le "B" est l’abréviation de Broken (Blue Pekoe). Un Breakfast B.O.P. par exemple est constitué de feuilles brisées pour donner un thé corsé et très coloré en tasse qui réveille le palais et qui supporte un nuage de lait. Alors qu’un Ceylan d’après-midi sera plutôt en feuilles entières de grade O.P.,plus doux, plus aromatique, assez charpenté pour supporter un nuage de lait.  

 

Une histoire particulière … Cette plantation se distingue par son histoire unique et particulière. Il y a de cela 80 ans (1930-1940), le propriétaire de l’époque, K.C. Albert De Silva (grand-père de Melinga Herman), était président d’un club privé de jeu (gambling) qui avait ses quartiers dans sa maison ancestrale à Matara, ville côtière au sud du Sri Lanka bordée par l’océan Indien.  Ce club se nommait The Suicide Club et avait comme membres de jeunes hommes d’affaires prospères. D’énormes fortunes ont été perdues lors des sessions du Suicide Club. Les dettes de jeu devaient être remboursées dans un délai de 48 heures. K.C. Albert De Silva a donc perdu plus de 1000 acres de terres par un seul coup de dé.   Cet événement changea la destinée de la famille Gunaratne et de Melinga Herman.  Cette plantation familiale produit de petites quantités, ce qui assure un meilleur contrôle de qualité de toute la prodution. La délicatesse du travail de cueillette est remarquable et les étapes de séchage se font selon les méthodes traditionnelles depuis quatre génération. La  plantation s’étend sur plus de 150 acres. La culture du thé prend la moitié du territoire. Sur l’autre partie de la terre, on y cultive le caoutchouc, la cannelle et la noix de coco. 

 

Handunugoda, le Musée du thé...

 

Le Musée du Thé de la plantation est le seul musée du thé privé sur l’île et on découvre l'histoire du thé au Sri Lanka et son impact chez la population de l’île.  Ce musée est aussi une plantation en pleine production.  Melinga Herman y utilise des machines hollandaises de plus de 140 ans pour sécher et séparer le thé. Plus de 100 touristes visitent ce musée quotidiennement.  Vous pouvez y voir toutes les étapes de production et de séchage des différents thés.

Inscrivez-vous

Des rabais exclusifs aux abonnés